Jisr Jindas/pont sur Nahr Ayalon (671/1273)

 

 

 

Localisation : pont sur le Nahr Ayalon, actuelle rue Mordechai Frieman au nord du rond point.

 

 

Réf :

Clermont-Ganneau (1888), p.262-279

Clermont-Ganneau (1896), II, p.110-117

Meinecke (1992), 4/175

 

Mayer (1933), p.109

RCEA 4660, 4661

 

 

 

Historique

 

Ce pont à 3 arches qui franchit le Wadî Musara/Nahal Ayalon est situé au nord de Lod, sur l’ancienne route de Ramla. Il est attribué au sultan Baybars, identifié grâce aux lions représentés de part et d'autre des 2 inscriptions de construction (ill.5, 8). Il est probablement érigé en même temps qu'une série de ponts construits par le sultan sur les principaux cours d'eau de l'époque[1].

Il est daté de ramadan 671/22.III-20.IV.1273, mais il n’est achevé qu’en 672/1273-74 sous la conduite de ‘Alâ’ al-Dîn ‘Ali al-Sawwâq.

 

 

 

Epigraphie

 

671/1273. Texte de construction 4 lignes sur la face amont (ill.6)[2].

« xxx la construction de ce pont béni a été ordonnée par notre maître le sultan auguste al-Malik al-Zâhir Rukn al-Dîn Baybars, fils de ‘Abd Allah, durant les jour de son enfant, notre maître le sultan al-Malik al-Sa’îd Nâsir al-Dîn Baraka-khân, que Dieu glorifie leurs victoires et leur pardonne ! cela (fut achevé) sous la direction de l’esclave avide de la miséricorde de Dieu ‘Alâ al-Dîn ‘Alî al-Sawwak – que Dieu lui pardonne ainsi qu’à ses père et mère ! – dans le mois de ramadan de l’année 671 (mars-avril 1273) ».

 

 

671/1273. Texte de construction 4 lignes sur la face aval (ill.8)[3].

« xxx la construction de ce pont béni a été ordonnée par notre maître le sultan auguste al-Malik al-Zâhir Rukn al-Dîn Baybars, fils de ‘Abd Allah, durant les jour de son enfant, notre maître le sultan al-Malik al-Sa’îd Nâsir al-Dîn Baraka-khân, que Dieu glorifie leurs victoires et leur pardonne ! cela (fut achevé) sous la direction de l’esclave avide de la miséricorde de Dieu ‘Alâ al-Dîn ‘Alî al-Sawwak – que Dieu lui pardonne ainsi qu’à ses père et mère ! »

 

 

 

Biblio complémentaire

Petersen (2001), n°65

Petersen (2010), p.291-306

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ plan et relevé du pont

2/ vue du pont en amont

3/ face amont du pont depuis le sud

4/ face amont du pont depuis le nord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5/ l’arche centrale du pont avec l’inscription et son décor

6/ l’inscription de construction datée 671/1273

7/ face aval du pont

8/ l’inscription de construction datée 671/1273, côté aval

 

 

 

 

Documents anciens, récits

 

 

 

 

 

 

 

 

Planche avec relevé du pont.

Source : Clermont-Ganneau (1888)

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Voir Meinecke (1992), 4/165-170, Petersen (2010), p.291-306.

[2] Texte d'après RCEA 4660.

[3] Texte d'après RCEA 4661.