Tombeau Kilanîya/Jîlânîya/Bahlawân al-Jîlânî (753/1352)

 

 

 

Localisation : Tariq Bâb al-Silsila, côté nord (D5.4).

 

 

Réf :

Walls (1975), p.39-76

Burgoyne (1987), n°29

Meinecke (1992), 20/14

 

 

 

Historique

 

Conformément au règlement testamentaire de Bahlawân ibn Qarâdshâh al-Jilânî al-Lâhijî (cité ibn al-Sâhib Jîlân)[1] et daté du 10 sha’ban 753/21.IX.1352, le tombeau est construit pour le compte de son fils Kahshirwân par l’émir ‘Alî ibn Salâr ibn Shî’i Mulk al-Jilânî et transféré à Jérusalem après le décès du fondateur.

L'édifice se compose de deux salles à coupole reliées entre elles par un corridor et un portail (ill.1, 2), ce type d'aménagement symétrique est courant dans les tombeaux Mamluk à Damas.

 

 

 

Epigraphie

 

 

 

Biblio complémentaire

Mols (2006), n°23

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ plan du tombeau

2/ élévation du tombeau

3/ sections du tombeau

 

 

 

 

 

 

 

4/ vue depuis l’ouest

5/ vue depuis l’est

6/ partie droite de la façade

7/ partie gauche de la façade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8/ portail d’accès

9/ voûte du portail

10/ plan de la voûte du portail

11/ double ouverture gauche

12/ décor sur la double ouverture droite

 

 

 

Documents anciens, récits

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Un prince de la dynastie des Nâsirwand, originaire du Gilan une province vers la mer Caspienne.