Tombeau Ardabilî (832/1429)

 

 

 

Localisation : au pied de Bab al-Rahma, dans le cimetière du même nom (F4.6).

 

 

 

Réf :

Van Berchem (1922), p.451-453

Meinecke (1992), 33/51

 

Van Berchem (1922), n°138

 

 

 

Historique

 

Edifice à coupole posthume construit sur la tombe du shaykh ‘Alâ al-Dîn Abu’l-Hasan ‘Alî al-‘Ardabilî disparu fin jumada I 832/7.III.1429.

Il est restauré et utilisé par un dignitaire Ottoman, comme le mentionne l’autre inscription datée 1133/1720[1].

Le bâtiment présente 2 travées voûtées ouvertes au nord (ill.1), à l’est (ill.2) et au sud (ill.4), sa façade ouest est accolé au mur du Haram. Aujourd’hui en ruines, il reste quelques cénotaphes et des fragments d’inscriptions (ill.7).

 

 

 

Epigraphie

 

n.d. Epitaphe, 7 lignes[2].

« Voici le tombeau de l’avide d’Allâh, du shaykh pieux, du martyr, du défunt ‘Alî, fils de Ahmad….. ».

 

 

 

Biblio complémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ vue du tombeau depuis le nord

2/ vue de l’est

3/ façade est du tombeau, au fond le mur du Haram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4/ vue du sud

5/ vue intérieure vers le nord

6/ vue intérieure vers le sud

7/ vestiges d’une inscription

 

 

 

 

Documents anciens, récits

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Voir texte, in Van Berchem (1922), n°131.

[2] Texte d’après Van Berchem (1922), n°138.