Madrasa et ribât Jawharîya/Jauhar al-Qunuqbâ’î (844/1440)

 

 

 

Localisation : côté nord du Tarîq Bâb al-Hadîd (D4.12).

 

 

Réf :

Burgoyne (1974), p.51-64

Burgoyne (1987), n°58

Meinecke (1992), 35/12

Van Berchem (1922), p.327-331

 

Van Berchem (1922), n°99

 

 

 

Historique

 

L’installation de l’émir Jauhar al-Qunuqbâ’î, un eunuque Abyssin, est construite en partie sur le ribât de l’émir Kurt al-Mansûrî (693/1293). L’édifice a été achevé le 1 rajab 844/26.XI.1440, il comprend une madrasa et un ribât construit sur deux niveaux et séparé du Haram par le mur du ribât Kurt al-Mansûrî. Le dernier étage qui s’étend sur le toit du ribât permet à la madrasa d’atteindre le Haram et de présenter une loggia sur le portique ouest du Haram.

 

 

Epigraphie

 

844/1440. Texte de construction 2 lignes (200x40) sur le linteau de la porte[1].

« A ordonné la construction de cette madrasa bénie et de cet hospice, par la faveur d’Allâh, le serviteur avide d’Allâh, Jauhar al-Qunuqbayî, le trésorier, l’intendant des harems royaux d’al-Malik al-Zâhir (Jaqmâq) et le grand shaykh des serviteurs du sanctuaire sacré du Prophète (à Médine), dans le désir de plaire à Allâh le généreux. La construction de cet édifice a été achevée le 1er rajab l’unique de l’année 844 (26.XI.1440) ».

 

 

 

Biblio complémentaire

MWNF (2004), p.117-119

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ plan de la madrasa

2/ élévation et section de la madrasa

3/ vue de la madrasa depuis le Tarîq Bâb al-Hadîd

4/ vue de la madrasa depuis le Tarîq Bâb al-Hadîd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5/ l’étage de la madrasa sur la ribât

6/ le portail

7/ le décor du portail

8/ les ouvertures droites

 

 

 

Documents anciens, récits

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Texte d’après Van Berchem (1922), n°99.