Sabîl al-Inâl/al-Khuddam/al-Haram (861/1456)

 

 

 

Localisation : fontaine située à l’est du Haram (plan n°4).

 

 

Réf :

Meinecke (1992), 37/1

 

Jaussen (1925), n°27

Sharon (2013), n°54, 55

 

 

 

Historique

 

L’inscription sur la fontaine mentionne la réparation de tout le système hydraulique de l’installation (qanât) jusqu’à la fontaine près du Haram. Cette réparation est entamée sous le sultan al-Ashraf Inâl par l’intendant (nâzir) des Lieux Saint ‘Izz al-Dîn ‘Abd al-‘Azîz al-‘Irâqî (pendant son mandat du 24 rabi’ II 857/4.V.1453 jusqu’à la mort du sultan).

 

 

 

Epigraphie

 

n.d. Ain al-Haram/Ain al-Inâl, 5 lignes (92x43) sur la façade (ill.3)[1].

 « Au nom d’Allâh très miséricordieux : considère la preuve de la miséricorde d’Allâh, comment il vivifie la terre après qu’elle a été morte. En vérité c’est celui qui vivifie les morts, car il est puissant sur toute chose. A été construit ce canal béni depuis sa source jusqu’au Haram de (notre seigneur) al-Khalîl – sur lui soit la paix ! – pour le Simât l’illustre, l’Hébronite, et pour les étables renommées, aux jours de notre maître, le sultan al-Malik al-Ashraf Abûl-Nasr Inâl – qu’Allâh fasse durer son règne ! – et cela fut placé sous l’inspection d’al-Maqarr al-Ashraf al-’Izzî, l’inspecteur des deux Harams illustres ‘Abd al-‘Azîz al-‘Iraqî. Qu’Allâh fortifie ses auxiliaires ! date : le vingt de…… Qu’Allâh bénisse notre seigneur Muhammad ! »

 

 

 

Biblio complémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ vue de la fontaine

2/ façade de la fontaine

3/ inscription de construction

 

 

 

Documents anciens, récits

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Texte d’après Jaussen (1925), n°27.