Sabîl Bak al-Ashrafî/Bâb al-Maqâm (831/1428)

 

 

 

Localisation : sur le mur de Bâb al-Maqâm, côté intra-muros.

 

 

Réf :

Gaube (1984), n°381

Meinecke (1992), 33/48

 

Mayer (1933), p.185

Herzfeld (1955), n°220

 

 

 

Historique

 

La fontaine, située sur le côté intra-muros de Bâb al-Maqâm, est achevée au début de dhu’l-qa’da 831/12-21.VIII.1428, elle a été construite sous le mandat du gouverneur Qasraûh min Timrâz pour le compte du gouverneur de la citadelle Bâk al-Ashrafî. Bâk al-Ashrafî était en charge de la vaste restauration du mur d’enceinte entamée par le sultan al-Ashraf Barsbay à partir de sha’ban 830/28.V-25.VI.1427.

Une inscription circulaire sous l’inscription de construction mentionne une restauration en 1830 (ill.2)[1].

Aujourd’hui il reste uniquement les inscriptions de la fontaine, mais les photos de K.A.C. Creswell (ill.4) et de E. Herzfeld (ill.5) prises avant la 1e Guerre Mondiale montrent la fontaine dans son état originel.

 

 

 

Epigraphie

 

831/1428. Texte de construction, 3 lignes (1,5x0,35), sur le mur de fond de la fontaine (ill.3)[2]

« A construit cette fontaine bénie, à l’époque de notre maître le sultan al-Malik al-Ashraf Barsbay – qu’Allâh perpétue son pouvoir ! – sous le gouvernement de Son Altesse très honorée Qasrauh, gouverneur de la citadelle victorieuse à Alep la bien gardée – qu’Allâh glorifie ses victoires ! – dans la première décade du mois de (dhu)’l-qa’da de l’année 831/12-21.VIII.1428 »

 

 

 

Biblio complémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ l’emplacement de la fontaine sur le côté intra-muros de Bâb al-Maqâm

 

2/ les vestiges de la fontaine et ses inscriptions

 

3/ l’inscription datée 831/1427

4/ la fontaine d’après la photo de Creswell

Source : Creswell Archives, Ashmolean Museum, Harvard

 

5/ la fontaine d’après la photo de Herzfeld

Source : Ernst Herzfeld Papers, Freer/Sackler Galleries, Smithsonian Institut

 

 

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Texte, in Gaube (1978), n°10.

[2] Texte d’après Herzfeld (1955), n°220.