Mosquée et qastal al-‘Umarî/Janbalât (728/1328)

 

 

 

Localisation : quartier Bahsîtâ, au nord-ouest de la vieille ville.

 

 

Réf :

Gaube (1984), n°232

Herzfeld (1955)

Meinecke (1992), 9C/234, 25B/26

 

Herzfeld (1955), n°174, 175

RCEA 5560, 796000

 

 

 

Historique

 

La mosquée est datée par une inscription sur une fontaine qui se trouvait sur sa façade, aujourd’hui celle-ci n’existe plus. D’après cette inscription, il semble que les travaux de construction débute fin ramadan 728/30.VII-8.VIII.1328. Une 2e inscription sur la même fontaine mentionne une reconstruction en muharram 796/6.XI-5.XII.1393.

En 1979, l’édifice a subit des modifications suite à des travaux d’assainissement de la rue. En 2009, le minaret était en restauration.

 

 

 

Epigraphie

 

728/1328. Texte de construction du qastal, 2 lignes (2x0,6)[1].

 « Voici ce qu’a débuté à fonder l’esclave avide de Dieu, Waliy al-Dîn, fils de Yûsuf, fils d’Abu’l-Faraj, dans le mois de ramadan de l’année 728 (juillet 1328) »

 

 

796/1393. Texte de restauration du qastal, bandeau d’1 ligne (7x0,2) sur les 3 côtés de la baie[2].

 « Voici ce qu’a commencé à remettre en état, après son délabrement, le serviteur qui a besoin de Dieu le Très-Haut, Ibrahîm ibn Isma’îl, intendant des armées victorieuses à Alep – que Dieu lui soit indulgent ainsi qu’à ses père et mère et à l’ensemble des musulmans ! – à la date du muharram sacré de l’année 796 (novembre-décembre 1393) – que Dieu lui pardonne ! »

 

 

 

Biblio complémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ vue de la mosquée depuis l’ouest

 

2/ la façade de la mosquée

3/ vue de puis le nord

4/ le minaret

5/ le décor du minaret

 

 

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Texte d’après RCEA 5560, cf Herzfeld (1955), pl.CXLVII.

[2] Texte d’après RCEA 796006, cf Herzfeld (1955), pl. CXLVII.