Mosquée al-Mustadâmîya/shaykh Jâmal (854/1450)

 

 

 

Localisation : au nord-est de la citadelle.

 

 

Réf :

Gaube (1984), n°320

Meinecke (1992), 35/59

 

Gaube (1978), n°74, 75

Herzfeld (1955), n°232

 

 

 

Historique

 

La mosquée est construite avant 854/1450 par le commerçant Jamâl al-Dîn Yûsuf ibn Nafîs, il a aussi fait construire le hammam al-Bayyâda au sud-est qui a été organisé comme bien de fondation pour le tombeau de la mosquée.

Le père Zayn al-Dîn Nafîs décédé le 10 dhu’l-hijja 854/14.I.1450 ainsi que le fils, disparu en shawwal 893/8.IX-6.X.1488, sont enterrés dans ce tombeau.

Il semble que l’édifice soit construit sur un ancien édifice commercial, le site est aussi connu sous les noms de khanqâh al-Dâmghânîya et khanqâh al-Bâzazîdîya.

 

 

 

Epigraphie

 

854/1450. Texte de construction, 3 lignes dans une tabula ansata (1,3x0,7), et 2 lignes dans le cadre, sur la fenêtre de la salle funéraire[1].

« Au nom d’Allâh … a commencé sa construction l’esclave avide qui demande le pardon de son Maître, Jamâl al-Dîn Jamâl, fils du défunt pèlerin Zayn al-Dîn Nafîs, fils du défunt pèlerin ‘Abdalsamad, fils du défunt pèlerin ‘Abd-Alqâdir, al-Shirwânî – qu’Allâh les couvre de Sa grâce et les fasse habiter la hauteur de son paradis, que la faveur d’Allâh repose sur eux et sur la totalité des musulmans. Abû Bakr al-Sâdiq, ‘Uthmân dhu’l-Nurain, ‘Umar al-Fârûq, ‘Alî Abû’l-Sibtain ! »

 

 

893/1488. Epitaphe, 4 lignes (0,8x0,4) sur 2 pierres dans le tombeau[2].

« Ceci est la tombe du serviteur nécessiteux d’Allâh xxxx le shaykh, le pèlerin xxxx ibn Jamâl al-Dîn xxxx Et ceci eut lieu le vendredi après-midi xxxx du mois de shawwal en l’année 893/1488 »

 

 

 

Biblio complémentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ une vue de la mosquée depuis nord-est

 

2/ la façade depuis le sud

3/ le minaret

 

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Texte d’après Herzfeld (1955), n°232.

[2] Texte d’après Gaube (1978), n°74.