Mashhad al-Husayn (573/1177)

 

 

 

Localisation : à 300m du mashhad al-Muhassîn, sur le Jabal Jawshân, au sud de la ville.

 

 

Réf :

Gaube (1984), n°651

Herzfeld (1955), p.236-248

Meinecke (1992), 4/27

Sauvaget (1928), p.224-237

Sauvaget (1931), n°20

 

Gaube (1978), n° 34

 

 

 

Historique

 

l’édifice de pèlerinage est fondé en 573/1177, après le songe d’un citoyen de la ville sur le Jabal Jawshân qui apparaît comme un site sacré et qui abrite d’autres sanctuaires shi’ites principalement.

Il a connu plusieurs phases de construction, notamment Ayyûbides[1], et conserve encore de nombreuses inscriptions de cette époque. On trouve aussi des inscriptions Mamluk dans la cour.

Le tombeau, inachevé lors de l’invasion Mongoles de 659/1260, a été rénové pour le compte du sultan al-Zâhir Baybars.

 

 

 

Epigraphie

 

822/1419. Epitaphe dans la cour, 2 lignes (0,6x0,4)[2].

 « A trépassé Sharaf al-Dîn ibn Mûsâ al-Halabî le 10 du mois de safar en l’année 822 (1419) »

 

 

 

Biblio complémentaire

Tabbaa (1997)

Allen (2003), chap.5

Talmon-Heller (2007)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ plan du mashhad

 

2/ façade vue depuis la cour

3/  le portail d’entrée du sanctuaire

4/ portail, décor

5/ portail, décor de la baie

 

 

 

Menu précédent

 

 

 

 

 

 



[1] Voir les textes, in RCEA 3027, 3483, 3485, 3486, et Herzfeld (1955), n°112-118.

[2] Texte d’après Gaube (1978), n°34.