Khân al-Qassabîya (915/1510)

 

 

 

Localisation : sûq de la vieille ville, à l’ouest de la Grande Mosquée.

 

 

Réf :

Gaube (1984), n°60, 61

Meinecke (1992), 47/72

 

Herzfeld (1955), n°271, 272

 

 

 

Historique

 

L’édifice est construit sous le règne du sultan Qansûh al-Ghûrî jusqu’en sha’ban 916/3.XI-1.XII.1510, par le gouverneur de la citadelle Abrak al-Ashrafî. Le khân fait partie d’un ensemble commercial comprenant aussi une partie des sûq environnants.

Il a fait l’objet de nombreux rajouts, à la fin du 19e siècle il abritait une église et le cloître des Capucins.

 

 

 

Epigraphie

 

916/1510. Texte de construction, 4 lignes (1,8x0,9) sur 4 plaques encastrées au-dessus du portail (ill.5)[1].

« A construit ce khan béni, à l’époque de notre maître le sultan, al-Malik al-Ashraf Abî’l-Nasr Qansauh al-Ghûrî – que sa victoire soit glorifiée ! – Son Altesse illustre Saif al-Dîn Abrak al-Ashrafî, titulaire d’un commandement de mille au Caire et inspecteur de la sommellerie royale, et lieutenant de la citadelle victorieuse d’Alep la bien gardée – qu’Allâh glorifie ses victoires ! – sur sa propre et pure (?) fortune, désirant la faveur d’Allâh ; et si quelqu’un s’y oppose, Allâh et son prophète se lèveront contre lui au jour de la Résurrection ; et cela a eu lieu au mois de sha’ban le vénéré de l’année 916 (novembre 1510) »

 

 

916/1510. Texte de construction, sur 2 lames de fer (1,55x0,17) sur les battants de la porte (ill.3, 4)[2].

« Voici ce qui a été fait pour ….. »

 

 

 

Biblio complémentaire

Mols (2006), n°55

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ plan du khân

 

2/ le portail d’entrée avec l’inscription de construction datée 916/1510

 

3/ la battant droit de la porte avec le texte de construction

4/ la battant gauche de la porte avec le texte de construction

5/ l’inscription de construction datée 916/1510

 

 

 

 

Menu précédent

 

 

 



[1] Texte d’après Herzfeld (1955), n°271.

[2] Texte d’après Herzfeld (1955), n°272.